Vos Questions
Actualités

Atlas des papillons diurnes de Bretagne : Interview Stéphane Wiza, co-auteur

Atlas des papillons diurnes de Bretagne : Interview Stéphane Wiza, co-auteur

A l’instar de l’Atlas des Mammifères de Bretagne, écrit par le GMB (Groupe Mammologique Breton), l’Atlas des papillons diurnes de Bretagne disponible dans toutes les bonnes librairies depuis le 11 juillet, est le fruit d’un travail scientifique et collectif qui a réuni 25 auteurs, 30 photographes et 1100 observateurs pendant 15 ans. Piloté par l’association Bretagne Vivante, cet ouvrage est aujourd’hui la référence pour les passionnés de papillons dans notre région.

Pour mesurer l’ampleur du travail effectué et en savoir plus sur son contenu, nous avons demandé à Stéphane Wiza, Chargé d’études au sein de l’association de répondre à nos questions. Nous le remercions pour le temps qu’il nous a accordé.

ACPG35 : Pourriez-vous nous parler de votre association ?

Stéphane Wiza : Bretagne vivante est une association de protection de la nature régionale créée en 1958. Elle compte 60 salariés et 3000 adhérents. Nous disposons d’antennes un peu partout en Bretagne, Loire-Atlantique comprise. Notre siège est à Brest.

Notre mission principale est de mieux connaître (et faire connaître) la nature (faune, flore, habitats) pour la protéger. Afin de la remplir, nous intervenons dans différents domaines et nos actions peuvent prendre plusieurs formes :

Nous intervenons comme expert et conseil auprès des collectivités (communes, agglomérations, départements,…). Nous participons également à des programmes européens de conservation d’espèces sensibles.

Bretagne Vivante intervient aussi dans des écoles pour sensibiliser le jeune public.

Lié à ce volet pédagogique et éducatif, nous éditons 4 revues :

  • « Bretagne Vivante » à destination de tous nos adhérents
  • « L’Hermine Vagabonde » pour les 8-12 ans et leurs parents…
  • « Penn Ar Bed », revue naturaliste pour les adultes
  • « Ar Vran » revue destinée aux ornithologues

Par ailleurs, l’association est en charge de la gestion d’une 100aine d’espaces naturels de type réserves nationales, régionales et associatives.

Enfin, Bretagne Vivante élabore des ouvrages comme celui qui nous intéresse aujourd’hui mais aussi comme l’Atlas des oiseaux nicheurs de Bretagne que nous avons publié en 2012 en partenariat avec le GOB (Groupe Ornithologique Breton).

ACPG35 : Quelle est la genèse de l’Atlas des papillons diurnes de Bretagne ?

Stéphane Wiza : Le projet a débuté dans les années 2000. Le projet a « vivoté » jusqu’en 2008 où l’association s’est dotée d’une base de données performante. Cet outil, couplé à d’autres (liste de diffusion, forums spécialisés, programmes de formation pour les adhérents), a permis de créer une vraie dynamique régionale grâce à laquelle 120 000 données ont été récoltées dans les quatre départements bretons.

ACPG35 : Pouvez-vous nous présenter l’ouvrage ?

Stéphane Wiza : L’Atlas est un ouvrage de 324 pages divisé en 3 grands chapitres.

Le premier présente d’abord le territoire d’étude (les départements administratifs bretons) avec sa géologie, son climat, ses paysages, les différents habitats des papillons et son agriculture. Puis une partie historique qui retrace l’histoire des amateurs de papillons en Bretagne du siècle des Lumières à aujourd’hui ainsi que la place des papillons dans la tradition populaire. Enfin, un des bénévoles, co-auteur du livre, y présente une étude très poussée sur l’histoire des noms des différentes espèces présentes sur le territoire. Les lecteurs pourront y trouver aussi, pour la première fois, une traduction des noms des papillons en breton.

Le deuxième chapitre est consacré à la méthode et aux résultats de l’étude et le dernier regroupe l’ensemble des monographies des 89 espèces concernées. Ces monographies présentent la distribution générale de l’espèce, sa biologie, l’historique de sa distribution, les résultats de l’enquête et les perspectives régionales : augmentation, baisse ou stagnation de l’espèce. On peut également y trouver un zoom sur l’histoire de son nom.

ACPG35 : Qui a participé à l’élaboration de l’ouvrage ?

Stéphane Wiza : L’idée du collectif est chère à notre association et le livre est le fruit d’un grand nombre de contributions. 7 auteurs principaux (3 salariés de l’association et 4 bénévoles) ont coordonné le travail de 25 co-auteurs, de 30 photographes et de 1100 observateurs tous bénévoles.

ACPG35 : Où peut-on se procurer l’Atlas des papillons diurnes de Bretagne ?

Stéphane Wiza : On peut se le procurer au prix de 29 € sur le site bretagne-vivante.org, sur le site de notre maison d’édition, Locus Solus et dans toutes les bonnes librairies.

En savoir plus sur Bretagne Vivante : http://www.bretagne-vivante.org/

En savoir plus sur Locus Solus : https://www.locus-solus.fr/accueil