Vos Questions
Actualités

A Saint-Marc-sur-Couesnon, les brochetons grandissent avant d’être relâchés

A Saint-Marc-sur-Couesnon, les brochetons grandissent avant d’être relâchés

(©Chronique républicaine)

Créée en 2007, la frayère de Saint-Marc-sur-Couesnon a permis, en mai dernier, de relâcher 6000 petits brochets dans le Couesnon. Découvrons le fonctionnement de ce site géré par la Fédération Départementale de Pêche et l’AAPPMA La Gaule Fougeraise.

Pourquoi une frayère pour brochet à Saint-Marc-sur-Couesnon :

Les brochets se reproduisent dans des zones humides éloignées des cours d’eau. Malheureusement ces zones humides se font de plus en plus rares aux abords du Couesnon en raison d’une modification de l’intensité des eaux.

Pour que cette espèce puisse se reproduire de manière naturelle, il était impératif de reconstituer ces grandes zones humides riches en hautes herbes, peu profondes et tranquilles.

Les anciens marais de Saint-Marc-sur-Couesnon réaménagés constituaient le lieu idéal pour offrir ces conditions aux brochets. De plus, à cet endroit du Couesnon le courant est plus faible et la rivière est large et profonde.

L’aménagement du site :

En 2007, le Syndicat Intercommunal de versant du Haut Couesnon s’est chargé de ces aménagements, sur une surface de 6000 m², à l’entrée sur la commune de Saint-Jean-sur-Couesnon.

Suite aux travaux, le site regroupait tous les éléments nécessaires à la ponte des brochets et à la croissance des brochetons :

  • Vaste étendue d’eau après la crue
  • Présence d’herbes immergées dans 60 cm d’eau
  • Proximité de la rivière
  • Eau stagnante en avril et mai après l’accouplement qui a lieu pendant les crues de février-mars

Le fonctionnement :

Le fonctionnement de la frayère est simple et très proches de ce qui se passe naturellement sans l’intervention humaine.

Fin février, les brochets adultes profitent des crues pour s’accoupler et pondre dans la frayère.

A la fin des crues, les œufs restent accrochés aux herbes et les brochetons grandissent tranquillement pendant 2 mois jusqu’à leur éclosion en mai.
C’est au tour des bénévoles La Gaule Fougeraise d’intervenir en ouvrant petit à petit les vannes de la frayère pour libérer les bébés brochets dans le Couesnon.

(Sources : Actu.fr | Ouest-france.fr)